jeudi, 17 mars 2022 13:35

Action nettoyage de printemps par le Conseil départemental, la métropole et la commune

Le Département sensibilise les citoyens aux déchets qui jonchent les abords des routes

 

Le Département des Bouches-du-Rhône consacre une part importante de ses dépenses à l’entretien des 3 000 km de routes départementales qu’il a en charge. L’objectif est de maintenir un niveau de service satisfaisant et surtout garantir la sécurité des usagers. Malgré ces efforts, les incivilités alourdissent les missions quotidiennes des 300 agents de terrain et donnent une mauvaise image de notre territoire.

 

Entretenir une route, c’est assurer la pérennité d’un patrimoine. Cela se traduit par des interventions lourdes sur la chaussée (pour limiter sa dégradation naturelle) ou plus courantes (pour boucher des nids de poule, nettoyer la voie à la suite de dégâts ponctuels etc).

Les interventions concernent également les abords des routes. Dans ce cas, les équipes réalisent des campagnes de fauchage raisonné, entretiennent des bassins de rétention ou élaguent des arbres d’alignement pour assurer la pérennité du patrimoine « vert » et maintenir la sécurité des usagers.

 

Le vent n’explique pas tout…

Mais depuis quelques années, certaines actions pèsent de plus en plus sur le temps des agents et les dépenses de la collectivité : elles concernent l’enlèvement des déchets sur les bas-côtés générés par les usagers peu scrupuleux. Certains diront « c’est le vent »…

Ces actes ont des conséquences non seulement sur les dépenses publiques et donc le portefeuille des ménages (près de 400 000 € sont consacrés à cette mission chaque année) mais aussi sur les méthodes mises en œuvre pour éviter, lors des interventions, d’éparpiller ces déchets dans l’environnement et d’augmenter notamment la pollution aux micro-plastiques qui se déversent, in fine, dans la mer.

Nettoyage de printemps le 21 mars

Pour sensibiliser les usagers à ce phénomène, le Département a décidé d’organiser une journée de nettoyage des déchets sur les routes départementales le 21 mars 2022 en mobilisant près de 30 agents (10% des effectifs).

Cette opération se déroulera simultanément sur quatre secteurs du territoire des Bouches-du-Rhône : Noves, Mallemort, Fuveau et Gémenos.

Pilotée par les services de la Direction des Routes et des Ports du Département en partenariat avec les communes et intercommunalités concernées, il s’agira de collecter les déchets légers situés en bord de route et dans les fossés.

Si le message à retenir est bien le risque de pollution des espaces naturels, il ne faut pas oublier que ces déchets apportent par ailleurs une image bien négative de notre territoire (plusieurs millions de touristes transitent chaque année) et constituent même un vrai danger (départs de feu potentiels, projectiles pour les autres usagers).

Quelques chiffres :

  • 2 000 tonnes : déchets routiers traités chaque année
  • 3 000 pneus : collectés sur les bas-côtés chaque année
  • 20% : temps de travail consacré au ramassage et traitement des déchets routiers
  • 400 000 € : coût d’enlèvement et traitement des déchets.

déchets 2

Déchets les plus courants :

  • Pièces de véhicules perdues (enjoliveurs, jupes sous moteur) ou restes d’accident non collectées par la dépanneuse (rétroviseurs, pare-chocs, coques plastiques diverses),
  • Bâches d’emballage, polystyrène, cagettes, matelas,
  • Ordures ménagères : emballages, bouteilles, vaisselle, sacs poubelle, détritus divers, masques médicaux jetables,
  • Déchets de démolition BTP en dépôt sauvage : tuyaux PVC, gouttières, bidons, seaux.